AOC Bandol

Imaginez…

Un amphithéâtre entre terre et mer, baigné de soleil toute l’année, s’étalant du massif de la Sainte-Baume jusqu’au rivage de la Méditerranée.
Un site d’exception que des générations de vignerons ont façonné pierre par pierre, pour édifier les fameuses « restanques ».

Voici le territoire des vins de Bandol, une appellation à taille humaine (1600 hectares) où une cinquantaine de vignerons élève des vins uniques en quantité très limitée (35hl/hectares). Le savoir-faire dédié à un cépage rare, le Mourvèdre, invite les initiés à partager l’émotion de vins de caractère, originaux entre tous.

L’excellence, ça se travaille !

Densité des plantations, type de taille, maîtrise des rendements… Pour mériter l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), les vins de Bandol doivent respecter des techniques de production bien précises. Ici pas de machine à vendanger, les grappes sont cueillies à la main.

Pour la petite histoire…

C’est au VIème siècle avant notre ère, aux environs du village du Castellet, que les premières vignes sont plantées. Au fil des siècles, la renommée des vins de Bandol se développe et on les retrouve même à la table royale de Louis XV.

Le Rouge, la référence

Le Bandol, résolument rouge, est issu principalement du Mourvèdre, cépage roi de l’appellation qui s’associe harmonieusement avec le grenache qui lui  apporte sa générosité.

Puissant, racé, et de grand caractère, le Bandol rouge se conjugue au pluriel avec le Mourvèdre pour fil conducteur. Fer de lance de l’appellation, le Rouge de Bandol exprime sa vraie nature : sur un fond minéral s’épanouissent des accents superbes de havane, de cuir, de sous-bois, et des notes plus complexes encore, avec la subtilité de chaque millésime.

Elevé en bois durant une période minimale de 18 mois, le tempérament tannique du Mourvèdre révèlera une architecture complexe, ample et élégante. Vin de garde par excellence, il est aussi apprécié jeune dans sa puissance et sa générosité : c’est tout le paradoxe du Bandol rouge. À chaque stade de son évolution, il délivre une part de son immense potentiel et  procure, pour qui sait l’attendre, tous les enchantements.

Le Rosé, gastronomie et convivialité

Les Rosés de Bandol vous tiennent sous leur charme et, par leur rondeur et leur générosité, cultivent leurs différences.

Le Mourvèdre, le Grenache et le Cinsault donnent par pressurage direct, un vin structuré et raffiné, à la robe pâle délicatement saumonée. Parés de leurs nuances subtiles, ils expriment avec volupté le caractère de leur terroir.

Ils se boivent jeunes et séduisent par leur fraîcheur ; la présence du Mourvèdre exalte cependant leur typicité et encourage à la garde, comme il est de tradition pour les rouges. Ils possèdent alors un tempérament et des saveurs d’exception qui les conduisent sur les plus grandes tables. Vins de passion, leur complexité permet une large palette d’associations mets-vins.

Le Blanc, la séduction

Percer le secret de Bandol, c’est aussi aller à la découverte de ses blancs nés de l’assemblage de Clairette, Rolle et Ugni blanc.

Issu de vignes souvent exposées au Nord, vivifié par les entrées maritimes qui exacerbent sa fraîcheur, le Bandol blanc dévoile une attaque franche avec à une harmonie aromatique complexe mêlant fleurs blanches, agrumes, et notes fruitées.